Panarea

Avril 2011, nous sommes partis visiter les îles éoliennes. Après quelques jours de navigation, nous sommes arrivés à Panarea. Après un amarrage chaotique au quai du ferry, nous sommes partis faire le tour de l’île. Panarea est la plus petite des îles éoliennes entre Vulcano et Stromboli. Cette petite île est un vrai ravissement.

panarea

Tandis que lorsque, par la mer, on en fait le tour, elle séduit par des blocs de roches colossaux qui émergent des flots, par des écueils et par des criques sauvages où on rêverait de pouvoir rester ad vitam aeternam. L’île est entourée de petites îles et îlots: Basiluzzo, Datillo, Panarelli, etc. Sur fond de Stromboli, ce décor naturel est grandiose!

panarea1

Le Pizzo del corvo, le sommet le plus élevé de Panarea (420m), descend vers l’est en terrasses où se cultive encore le blé et où poussent des oliviers. De l’autre côté, à l’ouest, à pics impressionnants et parois rocheuses où s’accrochent figuiers de barbarie et maquis, plongent dans la mer.
Dans la ville règne une odeur d’agrumes, d’olives, flanez est le mot d’ordre. Au rythme des petites ruelles où vous ne croiserez jamais une voiture, vous aurez sûrement envie d’y rester un peu plus longtemps.

Panarea

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s